Guerre des clans au sommet du pouvoir algérien

La guerre des clans fait rage à Alger. Entre les courtisans de Bouteflika et les autres, les attaques par presse interposée prennent des détours inimaginables. Ainsi, Hichem Aboud, ancien agent des services et actuel directeur de deux quotidiens (Djaridati et mon journal) révèle qu’Anis Rahmani, directeur du journal raciste Ennahar est un enfant né hors mariage. Aboud révèle aussi que Saïd Bouteflika « est un pervers sexuel » et « un drogué ».

Dans un entretien accordé à son propre journal Hichem Aboud s’en est pris avec une rare violence au directeur du journal arabophone Ennahar, Anis Rahmani. Au-delà des révélations selon lesquelles Anis Rahmani travaille pour le compte de Saïd Bouteflika, ce qui est connu de tous, et que le père de ce triste personnage était un harki originaire d’El Bayadh, une réalité aussi connue du grand public, Hichem Aboud révèle qu’Anis Rahmani est un enfant né hors mariage. Selon lui, il refuse de porter son vrai nom, car, il est associé à une histoire d’adultère que son « père », Mokadem Sliamne avait commise avec la mère d’Anis Rahmani.

Guerre des clans au sommet du pouvoir algérien  said-bouteflika
« Anis Rahmani s’appele en fait Mokadem Mohamed. Dans son dossier d’agent où il servait, autant d’indicateur et délateur pour les services secrets, il reconnaît en écrivant de sa propre main qu’il refuse de porter le nom qui lui a été donné par l’homme qui a épousé sa mère pour couvrir son adultère. C’est son ancien officier qui m’a révélé ce pan de l’histoire de celui qui passe, aujourd’hui, pour le champion des prostitués de la plume », déclare Hichem Aboud, et d’ajouter qu’Anis Rahmani « explique son refus de porter le nom de Mokadem par le fait que cet homme qui s’appelle Mokadem Slimane est un harki qui a échappé au lynchage à El-Bayadh grâce à sa mère ».
Il a ajouté, par ailleurs, que, cet individu né d’un adultère commis par sa mère a fait la même chose avec une femme mariée et mère d’enfants. Après une longue période de vie secrète il a monté une cabale contre le mari de la bonne femme pour l’obliger, par le chantage, à la divorcer. Cruel comme il est, il l’oblige à abandonner ses enfants comme il l’a fait de son côté avec les siens. Tout ça pour réaliser un mariage d’affaires avec celle qui est devenue son associé dans le torchon qu’il dirige, la nommée Saïda Azzouz ».

A propos des accointances entre Anis Rahmani et le DRS, Hichem Aboud révèle que « je vous l’ai dit auparavant : la vermine s’abrite toujours derrière les hommes puissants ; c’était un délateur du DRS avant d’aller s’abriter à l’ombre de M’hamed M’gueddem qui est pratiquement son homonyme et qui était, conseiller à la présidence afin de l’inclure dans la sphère des proches de Bouteflika ». « A partir de là, ajoute-t-il, il se met à plat ventre devant Said Bouteflika, pour se faire pardonner ses positions véhémentes prises à l’encontre Président Bouteflika en 2004 sur Khalifa TV, avec la même férocité qu’on lui connait. Alors, ne soyez pas étonnés de le voir après avril 2014 en train de me cirer les pompes, cependant je ne lui en donnerais pas l’occasion ».

Par ailleurs, Huichem Aboud a révélé que Saïd Bouteflika est un homosexuel et un drogué. Graves révélations lorsque l’on sait qu’Anis Rahmani fait de l’antikabylisme l’identité de son journal. Cette guerre révèle aussi l’ampleur du désastre que fait peser Bouteflika et le DRS sur le pouvoir.

 

 

Publié dans : Non classé | le 5 septembre, 2013 |Pas de Commentaires »

Les violences psychologiques envers la femme

fichier ppt Les violences psychologiues envers la femme

Il n’existe pas de définition universelle de la violence psychologique.

Comme toute forme de violence apparaissant dans le cadre d’une relation, la violence psychologique, que l’on appelle aussi parfois « cruauté mentale », est un abus de pouvoir et de contrôle.

Publié dans : Non classé | le 5 septembre, 2013 |Pas de Commentaires »

Entourez plutôt votre maison de pierres que de voisins.!!!!

l est plus facile aujourd’hui de dialoguer avec un inconnu du bout du monde, que de saluer son voisin!

 

Entourez plutôt votre maison de pierres que de voisins.!!!! private-category-mauvais-voisin-img

 

 

 

Publié dans : Non classé | le 5 septembre, 2013 |Pas de Commentaires »

La pauvreté fait les voleurs comme l’amour les poètes.!!!!

 

∏ieux vaut vivre enchaîné près de celui que l’on aime, quelibre au milieu des jardins près de celui que l’on hait.!!!!

La pauvreté fait les voleurs comme l’amour les poètes.!!!! 1185874_379481362179151_814177577_n

Publié dans : Non classé | le 5 septembre, 2013 |Pas de Commentaires »

كل الشكر لكل الشباب الصحراوي المؤمن بالمشروع المغربي « الحكم الذاتي » والمؤمن بعدالة قضيته وبدا يفضح حقيقة وأساليب النظام القمعي الممارس في حقهم وفي حق عائلاتهم المحتجزة عبر التراب الجزائري

 كل الشكر لكل الشباب الصحراوي المؤمن بالمشروع المغربي

تحية وطنية لكل صحراوي انتفض ضد زبانية البوليزاريو وفضح حقيقتهم للرأي العام الدولي وانهم متشبتون بالاقتراح الملكي والذي يتمحور حول حل عادل للقضية الا وهو مقترح الحكم الذاتي الدي قبلته كل القبائل الصحراوية وأيضاً المحتجزين بكل المخيمات المتواجدة عبر التراب الجزائري رغم كل الحصار والقمع الدي تمارسه زبانية النظام الجزائري وعصابتهم الإرهابية من بوليزاريو الجزائر
كل الشكر لكل الشباب الصحراوي المؤمن بالمشروع المغربي « الحكم الذاتي » والمؤمن بعدالة قضيته وبدا يفضح حقيقة وأساليب النظام القمعي الممارس في حقهم وفي حق عائلاتهم المحتجزة عبر التراب الجزائري
واصلوا فضح حقيقة النظام الجزائري عبر كل تراب المخيمات والتي تمارس فيها كل أساليب العبودية من تعذيب ،اغتصاب وبيع لأطفال ونساء …الخ
شكرًا لكل مواطن صحراوي محتجز رفع راية او لافتة « لا بديل لا بديل عن الحكم الذاتي » « ولا بديل عن القرار المغربي الحكيم »
1095114_10153103502235324_2033008613_n
Publié dans : Non classé | le 5 septembre, 2013 |Pas de Commentaires »

♥£a vie

♥£a vie est un écho; ce que tu envoies, te revient, ce que tu sèmes, tu le récoltes, ce que tu donnes, tu l’obtiens et ce que tu vois dans les autres, existe en toi!!!!!

♥£a vie Echo_Narcisse_Nicolas_Poussin

Publié dans : Non classé | le 5 septembre, 2013 |Pas de Commentaires »

c’est le Maroc qui l’emporterait. En 2012 il a attiré 8,3% de tous les investissements en Afrique.

Le « Financial Times » a publié dans le FDi Magazine, le classement 2013/2014 des pays africains du futur, c’est-à-dire les pays les plus attractifs qui attirent les capitaux étrangers. L’Afrique du Sud, le Maroc et l’île Maurice restent en tête, et deux nouveaux pays intègrent le top 10 : le Nigeria et le Botswana.
Même si la corruption et les disparités de revenus persistent en Afrique, une classe moyenne émerge et la gouvernance est en nette amélioration. De plus, la disponibilité des ressources naturelles constitue une occasion attrayante pour les investisseurs. Selon un récent rapport de la Banque africaine de développement, l’économie de l’Afrique croît plus vite que n’importe quel autre continent. Sur les 54 pays africains, 26 ont maintenant atteint le statut de pays à revenu intermédiaire.
Le classement publié dans le FDI Magazine :
1. L’Afrique du Sud
2. Le Maroc
3. L’île Maurice
4. L’Egypte
5. Le Kenya
6. Le Ghana
7. Le Nigeria
8. Le Botswana
9. La Tunisie
10. La Namibie
Ainsi l’Afrique du Sud est en tête car elle a toujours su se démarquer comme une destination privilégiée des investissements directs à l’étranger, et attire 1/5 des investissements de tout le continent, près du double des investissements destinés au Maroc.
Les pays arabes du continent africain, promettent également un bel avenir sous certaines conditions. Si l’on devait remettre le prix du meilleur espoir, c’est le Maroc qui l’emporterait. En 2012 il a attiré 8,3% de tous les investissements en Afrique. Il se classe également deuxième dans la catégorie Infrastructure et quatrième en « convivialité » dans le travail.
La Tunisie, malgré un contexte actuel difficile, occupe la seconde position dans la catégorie « environnement de travail ». Cette place elle la doit à son taux d’enseignement supérieur et de scolarisation, qui sont les plus élevés en Afrique.
L’Egypte, de son côté, offre une des meilleures infrastructures en Afrique et occupe la première place du classement dans cette catégorie. Mais son statut risque de changer suite aux récents événements.

c’est le Maroc qui l’emporterait. En 2012 il a attiré 8,3% de tous les investissements en Afrique.  1098461_10153055940545324_185478558_n

 

 

Publié dans : Non classé | le 5 septembre, 2013 |Pas de Commentaires »

Les Trois clés de bonheur dans la vie

 Les Trois clés de bonheur dans la vie : se soucier des autres, oser pour les autres, partager avec les autres.

Les Trois clés de bonheur dans la vie  271092_10150685014005324_498871_n

261938_10150685010540324_6607973_n

Publié dans : Non classé | le 5 septembre, 2013 |Pas de Commentaires »

Le pouvoir et le rapport de force « Afrique »

Lorsqu’on débute en politique ou qu’on n’est pas connu et qu’on a de très grandes ambitions, il faut trouver le moyens de combler ce déficit, afin d’avoir une réelle visibilité pour exister politiquement.

 

 

Pour les néophytes, l’engagement politique peut paraître complètement irrationnel, voire incompréhensible et même suicidaire. Pour certains, notamment en Afrique, cet engagement répond le plus souvent à un besoin d’enrichissement facile et rapide, au détriment des convictions. La réalité est plus nuancée et complexe.

Sans sous-estimer les avidités d’enrichissement sur les deniers publics, il y a néanmoins de réels engagements politiques par conviction. En Côte d’Ivoire, les exemples sont nombreux. On peut citer Houphouët-Boigny et ses compagnons de lutte pour l’indépendance de notre pays. C’est le cas aussi pour Laurent Gbagbo, Alassane Ouattara, Henriette Diabaté, Hortense Aka-Anghui, Zadi Kessi Marcel, Guillaume Soro, Blé Goudé, Mamadou Koulibaly et bien d’autres. La principale difficulté en politique, c’est comment exister, se faire remarquer pour pouvoir gravir les échelons jusqu’aux postes de hautes responsabilités.

Se créer une légitimité dans l’adversité politique

Lorsqu’on débute en politique ou qu’on n’est pas connu et qu’on a de très grandes ambitions, il faut trouver le moyens de combler ce déficit, afin d’avoir une réelle visibilité pour exister politiquement. Ce phénomène n’est pas nouveau. Avec l’avènement des nouvelles technologies de l’information et de la communication, il change de forme et s’accentue davantage. En Côte d’Ivoire, le rapport de force historique entre le Président Houphouët et l’opposant Laurent Gbagbo exprime bien cette réalité. Qu’on le veuille ou non, le Président Gbagbo tient sa légitimité de son affrontement politique et idéologique avec le père de la nation ivoirienne. Oser défier l’autorité et la légitimité du Président Houphouët était un acte politique très fort qui a de fait positionné Laurent Gbagbo comme un acteur de premier ordre dans le champ politique ivoirien.

A la mort du vieux, la bataille légitime pour sa succession, entre Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara a également permis de faire connaître davantage l’actuel chef de l’Etat ivoirien. Cet affrontement politique a donc favorisé une très grande médiatisation de l’opposant Ouattara tant sur le plan national qu’international. Ce rapport de force lui a aussi permis de se faire connaitre encore plus dans son actuel bastion politique, où il était un haut cadre parmi tant d’autres, en dépit de sa qualité de Premier ministre. Cette visibilité politique involontaire avait donc renforcé sa stature et sa légitimité en tant qu’acteur politique majeur ivoirien.

La défiance de l’autorité et l’affrontement politique pour exister

Aujourd’hui, il est de plus en plus évident que pour exister politiquement, il faut trouver les moyens de se forger une personnalité d’acteur incontournable, de manière à se construire une légitimité, par ses actes et une communication intensive. C’est ce qu’avait compris Guillaume Soro en 2002 en prenant, à la surprise générale, la tête de la rébellion dont il n’est pas à l’origine. Il savait que cela allait lui donner une formidable opportunité pour faire une entrée fracassante, mais déterminante dans le cercle fermé des principaux acteurs politiques ivoiriens. Sa confrontation meurtrière avec son ancien mentor, Laurent Gbagbo, l’a naturellement positionné comme un acteur incontournable dans le système politique ivoirien. Sur ce modèle, Blé Goudé s’est lui aussi construit une existence politique dans son rapport de force avec Soro et l’opposant Alassane Ouattara. Aujourd’hui, c’est autour de Konan K. Bertin (KKB), président des jeunes du PDCI-RDA de défier publiquement le président de son parti par un plan de communication international très brutal. En annonçant dès maintenant sa candidature à la Présidence du PDCI-RDA, après avoir ouvert les hostilités contre les Présidents Bédié et Ouattara, KKB sait désormais qu’il vient de franchir la ligne rouge qui doit marquer soit son ascension ou sa mort politique. C’est un risque assumé, mais qui comporte beaucoup d’incertitudes, parce qu’il sait aussi qu’il n’a pas les moyens financiers, humains et politiques d’atteindre son objectif, face aux « crocodiles » de son parti qui dorment toujours les yeux ouverts.

Le pouvoir et le rapport de force

 

frikcom

Publié dans : Non classé | le 5 septembre, 2013 |Pas de Commentaires »

Feu; Mohammed Rouicha

http://www.dailymotion.com/video/xy6ef7
Publié dans : Non classé | le 5 septembre, 2013 |Pas de Commentaires »
1...6263646566

Lomenews |
CFDT sante-sociaux 44 Nantes |
Username23368 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Womenshoes
| Mensshop
| Mohamedtaherilehi